Jats :  Transformer les passions en un concept made in Belgium

Jats : Transformer les passions en un concept made in Belgium

Jats (Just a t-shirt) une entreprise de création de t-shirts slow-fashion qui imprime vos passions voit le jour à Bruxelles ; fruit de la rencontre entre Lionel Petit et Arnaud Michel installés chez Seed Factory depuis quelques années.

Team Jats
Arnaud Michel et Lionel Petit

Plutôt que de designer des visuels qui ne plaisent qu’à eux et d’essayer de les vendre tant bien que mal, ils ont décidé de se renseigner sur ce que faisait vibrer les gens. 

« En collectant ces informations et en challengeant en permanence notre communauté sur ce qui l’habite, nous nous sommes rendus compte de la diversité sans limite des centres d’intérêt des gens. 

Afin de traduire ces passions, nous avons décliné dans un premier temps nos visuels en deux types : ‘les blueprints‘, un terme anglo-saxon qui désigne les plans techniques utilisés dans le monde industriel. Ainsi que les ‘dessins vintage’ qui sont des dessins hachurés que l’on aurait pu dessiner au bic sur un coin de table. 

Ces visuels ne sont disponibles que pendant de courtes périodes définies par des comptes à rebours. Cette technique nous permet de grouper la production et de faire bénéficier nos clients d’une économie d’échelle » (Lionel Petit).

image
Un exemple de t-shirt Jats*

Les t-shirts

Afin de pouvoir garantir une coupe parfaite, un produit de qualité (coton bio) et un prix calculé au plus juste, Jats a opté pour un concept de précommande. Les textiles étant produits en fonction de la demande, ils n’ont pas de surstock et donc pas de déchets. 

Ils peuvent ensuite se permettre d’offrir un t-shirt à un prix calculé au plus juste et de garantir que le client paie pour un textile de qualité et non pour un stock d’invendus. 

Le concept de slow fashion

Chaque année en Europe, plus de 4.000.000 de tonnes de textiles sont jetées. Dans le cas d’une forte demande, les grandes marques surproduisent afin de ne pas perdre de ventes potentielles. Ce genre de pratique a pour résultat de créer énormément de déchets. 

De plus, nombreuses d’entre-elles favorisent un produit de faible qualité qui ne durera pas dans le temps. Le but ? Amplifier les réflexes de consommation des gens qui auront rapidement besoin de remplacer leurs textiles, étant donné qu’ils se dégradent plus vite. 

Pour Jats, ce genre de pratiques d’un autre âge ont besoin d’être revues, surveillées et réglementées. 

Ce qui est certain, c’est qu’ils ne sont pas les seuls à penser comme cela et que les consciences des consommateurs commencent à s’éveiller. 

JATS
Les t-shirts de la marque Jats*

La solution proposée par Jats

Pour contrer ce type de pratiques, Arnaud et Lionel sont fiers de proposer un t-shirt de qualité supérieure, produit uniquement en fonction de la demande et avec des matériaux de qualité. Ils ont choisi de vendre en ligne afin de ne pas disperser le budget du textile dans des frais de location de boutique. Ils utilisent également des comptes à rebours qui leur permettent de concentrer la production dans le temps et de livrer rapidement. 

Ils s’entourent de prestataires et fournisseurs qui apportent à la marque tous les meilleurs labels (Vegan, Fair Trade, Organic cotton,..).

Aussi, ils dédient une page de leur site à un guide des tailles complet ainsi qu’un guide de lavage. Ils permettent aux clients de ne pas se tromper lors de l’achat de leur produit et de pouvoir l’entretenir le mieux possible afin de le faire vivre des années. 

Comment la société a -t-elle affronté la crise Covid 19

« Le projet en lui-même est né en 2020, nous avons pris un an à nous remettre en question, analyser, perfectionner, …

C’est seulement début 2021 que nous sommes passés devant le notaire pour mettre en pratique notre année de réflexion.

Avec la crise sanitaire en cours, nous étions persuadés qu’un point de vente virtuel était le choix le plus judicieux et c’est entre autres pour cela que nous avons décidé de nous tenir aux échéances définies avant la pandémie » (Lionel Petit).

Logo JATS
Le logo de l’entreprise

Projets pour le futur

Beaucoup de grosses entreprises étouffent les plus petites en ne leur laissant d’autre choix que de vendre uniquement via leurs plateformes. Elles ont des arguments de vente tels que le retour gratuit et la livraison gratuite. En réalité, ces deux atouts ne peuvent être rentables économiquement que sur des volumes gigantesques que peu d’entreprises arrivent à atteindre. 

Ces grandes marques font en sorte de rendre leurs arguments de vente comme étant des indispensables en habituant les consommateurs à des avantages qu’elles seules peuvent proposer. 

Heureusement, depuis quelques années, certaines nouvelles marques ont décidé de travailler en précommande avec des livraisons à coûts raisonnables. Les fondateurs de Jats sont fiers d’en faire partie et espèrent encore être des pionniers de la mode de demain afin que cette dernière retourne à une cadence plus humaine et juste. 

Afin de rester cohérents avec la manière dont ils travaillent, ils ont décidé d’acheter leurs textiles à une marque belge bien connue dans le milieu, de confier la transformation et l’impression de leurs textiles à un imprimeur bruxellois qui imprime dans la région de Namur. Pour finir, ils ont demandé à une entreprise de travail adapté (anciennement appelé «atelier protégé») de s’occuper de l’emballage et l’envoi de leurs t-shirts. Ils sont fiers de la mouvance dont ils font partie et espèrent avancer vers un futur plus juste. 

Pourquoi s’être installé chez Seed Factory ?

« Nous sommes au Seed Factory car nous sommes tous les deux des anciens du bâtiment et c’est également ici que nous nous sommes rencontrés. Arnaud était chez The Fork ( Tripadvisor ) et moi j’étais chez Paf! The Fork étant à l’époque un client de Paf!, nous avons eu l’occasion de travailler ensemble et sans le savoir, c’était le début de quelque chose de très fort!

Etant à la tête d’un business en ligne, nous aurions théoriquement pu nous contenter d’un wifi mais il ne faut surtout pas sous-estimer la force d’un endroit comme celui-ci ; un environnement de travail, d’échanges d’idées et d’expérience. Durant nos années chez nos employeurs respectifs nous avons eu la chance de rencontrer Maisons Clothes avec qui nous partageons notre bureau et qui est devenu notre producteur. 

C’est donc, en conclusion, extrêmement pratique au quotidien de se trouver assis à côté de son producteur dans un environnement propice au développement d’une entreprise! » (Lionel Petit)

Co-working Auderghem
L’atrium du Seed Factory

Comme Jats vous souhaitez louer un bureau à Auderghem ? Découvrez les formules du centre d’affaires Seed Factory. N’hésitez pas à fixer une visite des lieux avec Edouard Cambier et son équipe par téléphone ou via leur formulaire en ligne.

Suivez-nous sur :

Laisser un commentaire